Carrière de l’OTAN

  • Blindé dans la carrière de l'OTAN

Points d’intérêts

  • Le bunker
  • Le PC de l’OTAN
  • Les blindés
🕮

Caractéristiques

  • Superficie : 40 hectares
  • Exploration du lieu : ≈30%
  • Complexité physique : 8/10
  • Visite officielle : Pas d’information

DANGER

Certaines parties de la carrière sont à éviter. Soyez très prudent et regardez toujours le ciel avant d’avancer.

Histoire de la Carrière de l’OTAN

La Carrière de l’OTAN est un regroupement de deux carrières de calcaire qui ont vus le jour au 18e siècle puis devenu une base militaire souterraine. Elles sont reliées entre elles par un tunnel percé dans le calcaire entre juin 1924 et mai 1925 par E.Bougrier. L’exploitation de la pierre s’est arrêtée à la fin 19e siècle pour laisser place au champignonnistes. Suite à la seconde guerre mondiale et au début de la guerre froide, la France intègre les forces de l’OTAN (Organisation du traité de l’atlantique nord). En 1951, le haut commandement de l’OTAN s’installe dans l’ouest parisien, puis en 1952 il décide d’installer une base souterraine dans les anciennes carrières sous une grande forêt. A cette période, l’OTAN construit l’impressionnant bunker du SHAPE (Supreme Headquarters Allied Powers Europe). Cette installation devait pouvoir abriter environ 1000 hommes pour servir de centre d’écoute et de poste de commandement. L’accès à la carrière de l’OTAN et plus particulièrement au PC de l’OTAN s’effectuait par la rue principale goudronné et renforcé. Cette accès principal traverse la carrière souterraine, aujourd’hui abandonnée, de l’entrée principale au fond de celle-ci. Les nombreux véhicules militaires étaient alors entreposé ici en attendant d’être utilisés pour diverses opérations militaires. Certains d’entre eux sont encore visibles de nos jours, démilitarisés puis laisser à l’abandon lors du départ de l’organisation du traité de l’Atlantique nord. C’est au fond de cette carrière abandonnée que ce trouve le bunker du SHAPE avec son immense escalier à palier d’une vingtaine de mètres de hauteur. En haut, un palier relie l’escalier sous-terrain à un bunker de surface où se trouvait une sortie avec un escalier aujourd’hui condamné. Ici on y voit des portes blindées, des sas de sécurité ainsi qu’un petit trou permettant de surveiller la forêt qui l’entour.

Lorsque la France quitte l’OTAN le 10 mars 1967, les forces armées se retirent en abandonnant par la même occasion le poste de commandement souterrain. Depuis cette date, la carrière de l’OTAN est abandonnée et interdite d’accès.

Nos Photos

Built with ❤ by Snickers & Neo - Copyright © Urbex I/O 2018