• Home
  • Exploration Urbaine des Carrières Souterraines abandonnées

Exploration Urbaine des Carrières Souterraines abandonnées

  • Entrée Carrières Souterraines Abandonnées

Carrières Souterraines abandonnées de France et d’ailleurs

Selon l’Union nationale des producteurs de granulats (UNPG), la France compterait en 2011 environ 2 300 carrières souterraines dont plus de 2000 Carrières Souterraines abandonnées. Elles couvrent environ 0,02 % du territoire Français (Unicem, 2000), produisant environ 6,8 tonnes/habitant chaque années. Les Carrières Souterraines sont le plus souvent abandonnées en fin de vie. Elles représentent dans leurs grandes majorités un grand danger d’effondrement. Du faite de leurs impacts sur l’eau via leurs interactions avec les nappes et avec les eaux superficielles, les Carrières Souterraines abandonnées peuvent constituer un danger et provoquer des dégâts aux habitations construites au-dessus. Nombreuses dans l’est de la France, mais aussi en région parisienne, elles sont attentivement suivies par les services de la préfecture, l’INERIS (Institut National de l’Environnement industriel et des Risques) et le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières)

Plus de 5000 ans d’exploitation des Carrières Souterraines abandonnées

L’homme a commencé à creuser le sol avec des outils rudimentaires, en bois, corne ou os pour les sols meubles, en silex, pour les roches. Pour façonner les roches tendres, il a donc eu recours à des outils de roches dures. Mais pour façonner les roches dures, il a dû attendre l’avènement des métaux, des abrasifs puissants comme le diamant, puis celui des explosifs.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Carrière (géologie) de Wikipédia en français (auteurs)

Les premières exploitations se sont faites naturellement, il y a plus de 5000 ans, par ramassage des pierres à la surface du sol. La recherche de pierres de plus en plus en profondeur a conduit à l’établissement des carrières souterraines ou à ciel ouvert. Ainsi au néolithique déjà, dans les minières néolithiques de silex de Petit-Spiennes (Hainaut-Belgique), des hommes contemporains creusent des puits et des galeries pour se procurer le silex de la craie, plus facile à mettre en œuvre que les cailloux roulés inclus dans les limons.

Dans le monde antique, s’impose progressivement la nécessité de trouver des pierres les plus aptes à leur destination. Le travail d’extraction et de débitage des pierres se fait en plusieurs étapes : après le travail de dé-couverture des bancs de pierre propre à produire les pierres, dures ou tendres, compatibles avec leur destination, démarre le travail d’extraction lui-même. Afin de détacher les blocs que l’on pourra façonner, le carrier fait, dans des cas très rares, appel à des strates et fissures naturelles, plus souvent il doit creuser des rainures, au pic, délimitant le volume et la forme des pierres telles qu’elle devront être réalisée.

D’après les écrits d’Eugène Viollet-le-Duc dans un de ces ouvrages, les Romains sont les plus intelligents explorateurs de Carrières Souterraines abandonnées qui aient jamais existé. Les constructions de pierre qu’ils ont laissées sont toujours élevées avec les meilleurs matériaux que l’on pouvait se procurer dans le voisinage de leurs monuments. Il n’existe pas d’édifice romain dont les pierres soient de médiocre qualité; lorsque celles-ci faisaient absolument défaut dans un rayon étendu, ils employaient le caillou ou la brique, plutôt que de mettre en œuvre de la pierre à bâtir d’une qualité inférieure; et si l’on veut avoir de bonnes pierres de taille dans une contrée où les Romains ont élevé des monuments, il ne s’agit que de rechercher les carrières romaines.

Nos plus belles explorations urbaines de Carrières Souterraines abandonnées

La Team Urbex I/O vous fait découvrir en photos les Carrières Souterraines abandonnées qu’elle a pu explorer au court des dernières années, en Île de France et ailleurs.

Carrières Souterraines Vallée de la Mauldre

Carrières Souterraines abandonnées de calcaire grossier en partie effondrée de la Vallée de la Mauldre.

  • Le Temple de la carrière Vallée de la Mauldre
  • Grand pilier à bras dans la Carrière de la Vallée de la Mauldre

Carrières Souterraines Noris Carrara à Carrieres-sur-Seine

Les carriers on exploité ici, au fil des siècles, un des plus vieux banc de pierres (liais, banc royal) permettant l’édification de la Basilique royale de Saint-Denis ainsi que du Pont de Neuilly.

  • Entrée Carrières Noris Carrara

Carrière Souterraine Hennocque de Méry-sur-Oise

La Carrière Souterraine abandonnée Hennocque fut occupée par l’armée allemande au cours de la Seconde Guerre mondiale. L’objectif était d’aménager une partie de la carrière en base de stockage de fusées A4-V2. De nos jours, les traces de cette occupation sont toujours visibles.

Wagonnet perdu à Mery-sur-Oise

Carrière Souterraine de Maule

La Carrière Souterraine abandonnée de Maule …

  • Entrée Carrière de Maule

Carrière Souterraine de Saint-Leu-d-Esserent

Pierre de Saint-Leu ou pierre de Vergelet ou pierre grasse, du nom de son principale lieu d’exploitation, Saint-Leu-d’Esserent, département de l’Oise en région Picardie, est l’appellation traditionnelle d’une pierre en calcaire lutétien utilisée abondamment dans les monuments de Paris. Les carrières sont exploitées dès le haut Moyen Âge et demeurent ouvertes de nos jours pour les besoins de la restauration des monuments historiques, et fournissent essentiellement le banc royal.

Carrières Souterraines abandonnées - Cabane à Saint-Leu d'Esserent

Catacombes Paris

Carrières Souterraines abandonnées à Paris et les Catacombes…

  • Salle de la Plage dans les Catacombes de Paris


Carrières Souterraines abandonnées Royale d’Herblay

La Carrière Royale ou encore Carrière de Gaillon, Carrière les Anglais, compte parmi les plus remarquables Carrières Souterraines

  • La Carrière Royale

Carrières Souterraines abandonnées de l’OTAN

La Carrière dite de l’OTAN est un regroupement de plusieurs carrières de calcaire qui ont vus le jour au 18e siècle.

  • Blindé dans la carrière de l'OTAN

Carrière Souterraine abandonnée du Four à Chaux

La Carrière Souterraine abandonnée du Four à Chaud située sur la commune de Méry-sur-Oise, est probablement l’une des plus grandes de la région. D’après nos très rapide recherche, cette carrière semble avoir été exploité depuis la fin du XIXème siècle. Nous effectuons actuellement des recherches historique sur cette carrière du Four à Chaux afin de vous apporter toujours plus d’histoire et d’image.

  • Camionnette abandonnée dans la Carrière du Four à Chaux


Built with ❤ by Snickers & Neo - Copyright © Urbex I/O 2018